Menu navigation rapide :

  1. Aller au contenu
  2. Aller au menu rubriques principales
  3. Aller à la recherche
  4. Aller au menu langues
  5. Aller au menu aide
  6. Aller aux encarts
  7. Aller aux raccourcis clavier

Menu aide :

  1. Sanofi dans le monde |
     
  2. Nos sites internet |
     
  3. Sites Groupe |
     
  4. Pour nous contacter |
  5. Plan du site |
  6. Aide
  1. RSS
  2. Taille du texte

    Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  
 
 

Salle des médias

Pour nous contacter

Sanofi Canada

2905, Place Louis-R.-Renaud
Laval (Québec)
H7V 0A3

Demandes des médias

(514) 856-3860
Sans frais : 1 877 904-2667

Catherine Cunningham 

Chef, Communications d'entreprise et de marques
(514) 956-6120

Renseignements généraux

(514) 956-6200
1-800-363-6364

Communiqués

Nouveau traitement disponible pour les patients atteints de lymphome non hodgkinien et de myélome multiple

9 mai 2012

PrMozobil™ fournit une mobilisation accrue des cellules souches en vue de l'autogreffe chez les patients atteints de lymphome non hodgkinien et de myélome multiple 

MONTREAL, le 9 mai 2012 /CNW/ - Sanofi Canada a annoncé aujourd'hui que Mozobil (plérixafor), un nouveau traitement pour la mobilisation des cellules souches chez les patients atteints de lymphome non hodgkinien (LNH) et de myélome multiple (MM), est maintenant disponible sur le marché canadien. Mozobil est le premier d'une nouvelle catégorie d'agents mobilisateurs de cellules souches hématopoïétiques qui bloque de façon réversible l'interaction CXCR4-SDF-1a dans la moelle osseuse. L'utilisation de Mozobil est prévue en association avec le facteur stimulant les colonies de granulocytes (G-CSF) en vue de la collecte de cellules souches, afin de pouvoir effectuer une autogreffe chez les patients atteints de LNH et de MM. Mozobil a obtenu l'autorisation de mise en marché par Santé Canada en décembre 2011.

« Mozobil constitue une avancée importante dans le traitement des patients pour lesquels nous ne sommes pas en mesure de collecter un nombre adéquat de cellules souches. Un nombre suffisant de cellules souches est requis pour recevoir une autogreffe de cellules souches, un traitement qui améliore la survie chez certains patients souffrants de cancers hématologiques » a déclaré Dre Sandra Cohen MD, FRCP, Hôpital Maisonneuve-Rosemont. « Il est important de souligner que les nouveaux médicaments comme Mozobil peuvent offrir de l'espoir à des patients qui luttent contre des maladies graves. »

Mozobil, une découverte canadienne qui renforce le leadership du Canada en matière de greffes dans le monde, est conçu pour mobiliser les cellules souches hématopoïétiques de la moelle osseuse dans la circulation sanguine où elles peuvent être collectées; on augmente ainsi la probabilité de collecter une quantité suffisante de cellules souches afin de pouvoir procéder a une greffe autologue de cellules souches hématopoïétiques, un traitement important pour certains patients atteints de cancer. Actuellement, avant qu'une greffe ne puisse avoir lieu, on administre aux patients des médicaments appelés facteurs de croissance et parfois de la chimiothérapie pour mobiliser leurs cellules souches hématopoïétiques dans la circulation sanguine en vue de la collecte.

« Pour de nombreux patients qui sont sur le point de subir une greffe de cellules souches, il est primordial d'avoir accès à une option de traitement efficace, » explique Sue Robson, IA, directrice générale de la Fondation canadienne du lymphome. « Nous saluons chaque progrès de la médecine qui contribue à améliorer la vie des patients atteints de ces maladies. Ces progrès peuvent offrir de l'espoir, ou même prolonger des vies. »

Afin qu'une greffe ait lieu, il faut collecter un nombre minimal de 2 millions de cellules souches par kilogramme de poids corporel. Pour de nombreux patients, ce processus qui prend trois à quatre heures par jour peut s'étaler sur plusieurs jours.

« Une nouvelle option de traitement qui accroît les probabilités de réussite de la collecte de cellules souches et de la greffe subséquente offre de l'espoir à ces patients qui seraient autrement privés de cette option. Elle représente une avancée significative dans le traitement du myélome multiple et du lymphome non hodgkinien, » déclare Aldo Del Col, co-fondateur et directeur général, Myélome Canada.

Outre ses avantages pour les patients, Mozobil procure un avantage potentiel aux centres de greffe en diminuant le nombre de jours nécessaires à la collecte de cellules souches, procédure connue sous le nom d'aphérèse. Pour ces centres de greffe, cela se traduirait par une utilisation mieux planifiée et plus efficace de leurs ressources d'aphérèse. Mozobil peut aussi réduire le nombre de patients qui ont besoin d'une deuxième procédure de mobilisation lorsque la première mobilisation a échouée. En évitant une 2ème mobilisation, on réduit le délai à la greffe et par conséquent on réduit le risque de progression du cancer sous jacent puisque la greffe se fait plus rapidement.

« Chez Sanofi, nous comprenons l'importance de donner la parole aux patients et nous reconnaissons que, souvent, les meilleures idées scientifiques surgissent de l'extérieur, en formant des partenariats avec les organisations appropriées. Nous nous engageons à amener à la table de discussion nos patients partenaires plus tôt dans le processus et à fournir toutes les occasions de collaboration pour garantir que les patients ont accès aux médicaments susceptibles d'améliorer leur vie, » a déclaré Stan Glezer, vice-président, Preuves, valeur et accès, Sanofi Canada.

Avant l'autorisation accordée par Santé Canada pour la mise en marché en décembre 2011, Mozobil avait été mis à la disposition des patients par Genzyme en 2008 par le biais du Programme d'accès spécial de Santé Canada.

À propos de Mozobil

Mozobil, un nouveau petit antagoniste moléculaire du récepteur des chimiokines CXCR4, a prouvé dans de nombreuses études préalables qu'il accroît de façon effective et rapide le nombre des cellules souches dans le sang des patients atteints de lymphome non hodgkinien et de myélome multiple. Une fois qu'elles circulent dans le sang, les cellules souches peuvent être collectées afin d'effectuer une autogreffe de cellules souches.

Information importante de sécurité

L'utilisation de Mozobil est prévue en association avec le facteur stimulant les colonies de granulocytes (G-CSF) pour mobiliser les cellules souches hématopoïétiques en vue de leur collecte et d'une autogreffe subséquente chez les patients atteints de lymphome non hodgkinien et de myélome multiple. Les médecins prescripteurs ainsi que les patients devront être conscients du risque potentiel de mobilisation des cellules tumorales chez les patients leucémiques, de l'accroissement des leucocytes en circulation et de la diminution du nombre de plaquettes, de l'augmentation de la taille de la rate et des dommages causés au fœtus en cas d'administration pendant la grossesse. Les réactions indésirables les plus courantes (≥ 10 %) signalées chez les patients qui ont reçu le plérixafor en association avec le G-CSF par rapport aux patients ayant reçu le placebo, étaient les suivantes : diarrhée, nausées, fatigue, réactions au site d'injection, céphalées, arthralgie, étourdissements et vomissements. Pour des informations complètes sur la posologie, veuillez consulter www.genzyme.ca.

À propos de Sanofi

Sanofi est un leader mondial et diversifié de la santé qui recherche, développe et commercialise des solutions thérapeutiques centrées sur les besoins des patients. Sanofi possède des atouts fondamentaux dans le domaine de la santé avec sept plateformes de croissance : la prise en charge du diabète, les vaccins humains, les produits innovants, la santé grand public, les marchés émergents, la santé animale et le nouveau Genzyme. Sanofi est coté à Paris (EURONEXT : SAN) et à New York (NYSE : SNY).

Les sociétés Sanofi au Canada comprennent Sanofi-aventis Canada Inc. (produits pharmaceutiques), Sanofi Pasteur (vaccins), Sanofi Santé grand public (santé et beauté), Genzyme (maladies rares) et Merial (santé animale). Ensemble, elles emploient plus de 1 700 personnes, principalement dans les régions métropolitaines de Montréal et de Toronto. En 2011, les sociétés Sanofi ont investi 151,7 millions de dollars dans la recherche et le développement au Canada, créant ainsi des emplois, de l'activité économique et des perspectives dans tout le pays.

Pour plus de renseignements: Renseignements :

Nadia Rahman
Sanofi Canada
514 856-8754
Nadia.Rahman@sanofi.com

Jennifer Nebesky
647 962-7600
jennifernebesky@gmail.com