Menu navigation rapide :

  1. Aller au contenu
  2. Aller au menu rubriques principales
  3. Aller à la recherche
  4. Aller au menu langues
  5. Aller au menu aide
  6. Aller aux encarts
  7. Aller aux raccourcis clavier

Menu aide :

  1. Sanofi dans le monde |
     
  2. Nos sites internet |
     
  3. Sites Groupe |
     
  4. Pour nous contacter |
  5. Plan du site |
  6. Aide
  1. RSS
  2. Taille du texte

    Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  
 
 

Salle des médias

Pour nous contacter

Sanofi Canada

2905, Place Louis-R.-Renaud
Laval (Québec)
H7V 0A3

Demandes des médias

(514) 856-3860
Sans frais : 1 877 904-2667

Catherine Cunningham 

Chef, Communications d'entreprise et de marques
(514) 956-6120

Renseignements généraux

(514) 956-6200
1-800-363-6364

Communiqués

Voyageurs : prenez garde - Assurez-vous d'avoir une vaccination adéquate avant de vous rendre dans des pays densément peuplés afin d'éviter les maladies infectieuses mortelles comme la méningite

10 septembre 2012

TORONTO, le 10 sept. 2012 /CNW Telbec/ - Au mois d'octobre prochain, des milliers de musulmans canadiens s'envoleront pour accomplir l'un des plus grands rites religieux de l'Islam, le Hadj et la Omra. Nécessitant des mois de préparations mentale, physique et spirituelle, les pèlerins doivent également se rappeler des préparatifs médicaux nécessaires avant d'entreprendre ce voyage.

Le Hadj et la Omra sont des rites musulmans de pèlerinage à la Mecque, une ville située en Arabie saoudite. Il s'agit d'une cérémonie annuelle qui se déroule depuis plus de 14 siècles et qui a lieu cette année du 24 au 29 octobre. Ce pèlerinage à la Mecque est un des piliers importants de la foi musulmane.

Pour s'assurer d'une entrée aisée en Arabie saoudite, les pèlerins de tous les coins du monde qui veulent accomplir le  Hadj et la Omra sont tenus de posséder un certificat attestant qu'ils ont été vaccinés contre les quatre souches de la méningite à méningocoques qui peuvent être prévenues par vaccination, depuis moins de trois ans et au moins dix jours avant leur arrivée en Arabie saoudite.

La méningite est également commune dans les zones fortement peuplées, et la vaccination est recommandée pour ceux qui voyagent souvent ou pour des affectations d'emploi à long terme dans des pays situés dans la ceinture de la méningite au nord de la Savane africaine et dans d'autres zones densément peuplées, comme l'Inde et la Chine.

« La méningite peut être transmise par la toux, les éternuements, et le partage de verres et d'ustensiles de table et peut être mortelle ou encore mener à des complications graves telles que la surdité, les dommages neurologiques, la paralysie ou une la perte d'un membre », a dit Dre Vivien Brown, vice-présidente, Groupe santé Medisys. « Dans les sites accueillant de grands groupes comme le Hadj ou la Omra, où plus de deux millions de pèlerins peuvent être présents en même temps, il est important de réduire les risques d'infection et prévenir la méningite par la vaccination. »

Les symptômes de la méningite bactérienne sont souvent confondus avec ceux de la grippe, et pourtant celle-ci tue une personne infectée sur 10, généralement dans les premières 24 à 48 heures. La vaccination est le seul moyen de prévenir la méningite.

Après le Hadj d'avril 2000, une épidémie de méningite s'est produite en Arabie saoudite infectant 225 personnes, causant la mort de 57 d'entre elles. Depuis, la vaccination contre la méningite à méningocoques avec un vaccin quadrivalent tel que MENACTRAMD contre les sérogroupes A, C, Y et W135 est devenue obligatoire pour tous les pèlerins âgés de deux ans et plus et qui font un séjour en Arabie saoudite.

« Même si vous êtes déjà vacciné contre la souche C de la maladie à méningocoques, vous demeurez vulnérable aux autres souches qui sévissent à l'intérieur comme à l'extérieur du Canada. Les vaccins conjugués quadrivalents comme MENACTRAMD peuvent être administrés aux personnes qui ont déjà été vaccinées contre la souche C », a ajouté Dre Brown.

Sanofi Pasteur reconnaît les besoins spécifiques des voyageurs canadiens et a élaboré une brochure personnalisée pour les pèlerins du Hadj et de la Omra. Les nouvelles brochures ont été distribuées aux agences de voyages à travers le Canada se spécialisant dans ces pèlerinages. Les agences de voyages peuvent communiquer avec le service à la clientèle Sanofi Pasteur pour obtenir des copies.

À propos du vaccin MENACTRAMD
Sanofi Pasteur est un chef de file en fabrication de vaccins de voyage tels que MENACTRAMD. Le vaccin MENACTRAMD est indiqué pour la prévention, par une immunisation active, de la méningococcie invasive causée par les sérogroupes A, C, Y et W-135 de la N. meningitidis chez les personnes âgées de deux à 55 ans. Le vaccin MENACTRAMD  est administré commercialement depuis plus de six ans et au-delà de 40 millions de doses ont été distribuées mondialement.

Pour en savoir davantage à propos du vaccin MENACTRAMD, veuillez consulter www.menactra.ca

A propos de Sanofi
Sanofi est un leader mondial et diversifié de la santé qui recherche, développe et commercialise des solutions thérapeutiques centrées sur les besoins des patients. Sanofi possède des atouts fondamentaux dans le domaine de la santé avec sept plateformes de croissance : la prise en charge du diabète, les vaccins humains, les produits innovants, la santé grand public, les marchés émergents, la santé animale et le nouveau Genzyme. Sanofi est coté à Paris (EURONEXT : SAN) et à New York (NYSE : SNY).

Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi, met à disposition plus de 1 milliard de doses de vaccins chaque année, permettant de vacciner plus de 500 millions de personnes dans le monde. Sanofi Pasteur est un leader mondial avec la plus large gamme de vaccins contre 20 maladies infectieuses. L'expérience de Sanofi Pasteur dans le domaine des vaccins remonte à plus d'un siècle. C'est aujourd'hui la plus importante société entièrement dédiée au vaccin, qui investit plus d'un million d'euros par jour en recherche et développement. Pour plus d'information, consulter le site: www.sanofipasteur.com.

Déclarations prospectives
Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s'attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien que la direction de Sanofi estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Sanofi, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, les futures données cliniques et analyses, y compris postérieures à la mise sur le marché, les décisions des autorités réglementaires, telles que la FDA ou l'EMA, d'approbation ou non, et à quelle date, de la demande de dépôt d'un médicament, d'un procédé ou d'un produit biologique pour l'un de ces produits candidats, ainsi que leurs décisions relatives à l'étiquetage et d'autres facteurs qui peuvent affecter la disponibilité ou le potentiel commercial de ces produits candidats, l'absence de garantie que les produits candidats s'ils sont approuvés seront un succès commercial, l'approbation future et le succès commercial d'alternatives thérapeutiques, la capacité du Groupe à saisir des opportunités de croissance externe, l'évolution des cours de change et des taux d'intérêt, l'impact de la politique de maîtrise des coûts opérationnels et leur évolution, le nombre moyens d'actions en circulation ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Sanofi auprès de l'AMF et de la SEC, y compris ceux énumérés dans les rubriques « Facteurs de risque » et « Déclarations prospectives » du document de référence 2011 de Sanofi, qui a été déposé auprès de l'AMF ainsi que dans les rubriques « Risk Factors » et « Cautionary Statement Concerning Forward-Looking Statements » du rapport annuel 2011 sur Form 20-F de Sanofi, qui a été déposé auprès de la SEC. Sanofi ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l'Autorité des marchés financiers.

SOURCE : SANOFI PASTEUR

Pour plus de renseignements: Renseignements :

Montreal
Stephanie Lyttle
514-843-2365
slyttle@national.ca

Toronto
Kristen King
416-848-1427
kking@national.ca

Vancouver
Judy Hsu/Alicia Richards
604-638-7454/604-691-7391
jhsu@national.caarichards@national.ca